Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

Mary Mann

Transformer sa relation à l’argent 

Il paraît souvent difficile au profane de faire le lien entre argent et amour. Car oui, les scandales financiers en tous genres ne donnent pas une image positive de l’argent. Les comportements prédateurs de certains acteurs économiques et du capitalisme ou du libéralisme, n’évoquent guère l’amour. Pourtant, non seulement l’argent peut être beau s’il est bien employé mais tous les participants de mon atelier relation à l’argent font une autre formidable expérience ! Leur fonctionnement avec l’argent -souvent catastrophique il faut bien le dire – se transforme totalement. Et par ricochet, ils se libèrent de relations toxiques, s’estiment davantage et peuvent même trouver l’amour s’ils étaient célibataires… C’est bluffant ! Voyez plutôt…

C’était en début d’année, je me rappelle

Juste après la Noël, comme y disent dans ma famille picarde

Après une conférence avec apéro-dînatoire, à laquelle j’assistais. Petits fours à foison, rivières de breuvages… 

🥂 Les participants s’entremêlent, mangent et un brouhaha emplit l’air.

J’aperçois soudain Sophie.
Une participante de l’atelier relation à l’argent qui venait de se terminer en septembre.
Elle me voit et se dirige vers moi pour me saluer.

Devant la table des petits fours, un verre à la main et tout sourire,
elle entame la conversation d’un air fébrile : « Bonjour Maryanne, vous avez eu des nouvelles de Patricia ? »
(Patricia était son binôme pour l’atelier relation à l’argent)

Moi : Euh, non ? Elle va bien ?
Elle : Eh ben, c’est sky rocket !! (scrounch, scrounch 🍪🥟 me dit-elle en mangeant goulûment un petit four, tout en me regardant avec des yeux de merlan frit et en inclinant sa main en diagonale pour illustrer son propos.

J’éclate de rire. Mais qu’est-ce que ça veut dire ?
Elle voit ma surprise.

Elle : Oui, je l’ai croisée l’aut’jour et elle m’a dit « j’ai un acheteur pour ma maison ! »

Je marque un temps d’arrêt. Mes neurones percutent !
Ca y est, la fusée Ariane qui décolle, vrombissement, fumée d’allumage… J’y suis !!! 🚀
Moi : Ahahahahahah !!! (oui, je ris fort quand je suis enthousiaste)

Pour la petite histoire : Patricia essayait de vendre sa maison depuis 1 an.
Sans succès. Pas…. une… touche !
Et là… « étrangement », 2 mois à peine après la fin de l’atelier : bingo ! Un premier acheteur s’était présenté

(j’apprendrai plus tard qu’il n’obtiendra pas son prêt mais qu’il n’aura pas fallu attendre longtemps à Patricia pour avoir une deuxième proposition, cette fois concluante).

Sophie poursuit : Et pis, vous vous rappelez ? Dans les objectifs implantés à la fin de l’atelier, elle avait aussi demandé à partir en vacances avec un amoureux au printemps.
Moi : Oui, c’est vrai… (Patricia était seule depuis des années !)
Elle : Eh ben, c’est un truc de dingue… !
Autre petit four avalé 🍕, petit geste de la main le temps de mâcher et pour faire monter le suspense
Elle poursuit : Figurez-vous qu’elle a reçu un mail d’un ancien amoureux qui a retrouvé une lettre à elle. 
Il a repris contact. Et désormais, ils ne se quittent plus !! »

Je m’interroge… Se fiche-t-elle de moi ?
Echange de regards.

Non, elle ne déconne pas !

Sophie écarquille les yeux en me fixant pour voir ma réaction. Elle hallucine aussi.
Moi : Ahahahahahah !!! (Eh, oui ! Je ris fort quand je suis enthousiaste)
Elle : Et puis moi, mes objectifs sont en très bonne voie. Je vais vous faire un retour bientôt… »

Sophie était enthousiaste et j’étais très heureuse de son retour. Soudain, une des organisatrices de la soirée et qui s’avançait jusque-là petit à petit, se joint finalement à nous (probablement attirée par mon rire tonitruant lol). Après quelques mots sur la conférence, Sophie lui lance : « Au fait, Maryanne fait un super atelier sur la relation à l’argent si ça vous intéresse – Pouce en l’air – ça marche bien ! Bon allez, bonne soirée. », conclut-elle avant de s’éclipser.

De mon côté, j’étais sur le cul…

(Quelques semaines après cet échange, Sophie m’apprendra que son objectif pro, en terme de contrat et de rémunération, était atteint. Et elle avait -elle aussi- trouvé enfin un amoureux avec qui ça se passait bien)

Et si vous faisiez la paix avec l’argent ?

 

Bon… Faut que je vous explique les « objectifs implantés », auxquels Sophie faisait allusion.

C’est à la fin de l’atelier, dans le module 3.
J’implante des objectifs dans votre cerveau. 🎯 Ben oui !
Pas de chirurgie, non. 😉
C’est avec la technique PEAT.

Et je suis toujours bluffée par les résultats…

Là, ça dépassait l’entendement.

Parce que TOUT se réalisait. Même trouver un amoureux.
Et vous allez me dire d’une petite voix candide :« Mais c’est quoi le rapport entre l’argent et l’amour ? »

Ahah !!

Ben déjà, Patricia elle a demandé ce qu’elle a voulu au Père Noël !
Mais ça fait aussi partie des choses qui changent quand on bosse sérieusement avec moi sur la relation à l’argent.

Les problématiques d’argent ont toujours un lien avec l’amour. Entre autre.

Oui, l’amour de soi, l’amour reçu dans la famille, la valeur que l’on se donne… Tout ça est étroitement lié à l’argent.
C’est pourquoi très régulièrement, l’amélioration des relations amoureuses est un « bénéfice collatéral » important de ce travail avec l’argent.❤️

Mais ça, on le verra plus en détails lors de l’atelier… 

😉

Alors, faites gaffe à ce que vous demandez, vous pourriez l’obtenir !   ✨💰
 

Mais pour ça, faut vous inscrire !   🙂

Alors franchement, si vous savez qu’au sujet de l’argent, c’est le moment pour vous :

🍀 de dire stop à votre passé et à votre héritage familial plombants
🍀 de faire la nique à toutes les croyances sociétales qu’on vous a rabâchées
🍀 d’arrêter de vous saboter
🍀 d’être beaucoup plus serein au quotidien en mettant en sourdine la peur du manque
🍀 de s’affirmer et doper votre valeur et estime personnelles
🍀 d’avoir la gnac d’aller chercher ce que vous estimez mériter
🍀 de reprogrammer votre cerveau pour aller vers vos objectifs et servir votre ambition
🍀 de fluidifier vos finances et de faire de l’argent votre nouvel ami sans culpabilité

C’est chez moi que ça se passe ! 🤗
et question intendance, cet atelier relation à l’argent peut se faire ENTIEREMENT à distance grâce à la magie d’internet et de ZOOM.

Et aussi en INDIVIDUEL, c’est-à-dire en VIP juste avec moi.

Pas de formation fumeuse en e-learning où vous êtes livré à vous-même, pas de méthode Coué, pas de loi d’attraction, pas d’archétypes financiers

Non, non, non…

Un travail thérapeutique profond, riche et complet en 3 modules à thème (biographique et transgénérationnel, croyances, entrepreneuriat)

Alors, que demande le peuple ?

Si c’est pas déjà de la chance, ça !

Ainsi, vous libérer de tous les schémas psychologiques liés à l’argent, aura des répercussions non seulement sur votre business mais impactera aussi votre vie privée. Vous y gagnerez en qualité de vie. Certes, cette libération demande de la volonté car il faut traverser des souvenirs parfois désagréables et votre histoire. mais vous allez voir : transformer votre attitude face à l’argent, la pacifier, va changer votre vie !

Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

Le lien entre argent et amour est difficile à faire. Oui, les scandales financiers et le capitalisme ne donnent ni une image positive de l’argent, ni n’évoquent l’amour. Pourtant, en libérant leur relation à l’argent, les participants de mon atelier transforment aussi leur relation à l’amour…

lire plus

Mary Mann : Catalyseur de transformation

 

Thérapie  Et  Reconversion professionnelle en quête de sens "Orientation & Sens de Vie®"

Pour vivre et concevoir le travail, autrement !

Et être bien dans sa tête et dans son travail

Je vis en Bretagne mais je travaille partout (grâce à internet) !

Lieu-dit Le Léty  -  FR-56250 TREDION

Tel : +33.(0)6 02 31 82 85

mm[@]marymann.fr 

  • Thérapie brève (psychopraticienne) : Libération émotionnelle, régression et libération vies antérieures, libération mémoires transgénérationnelles (épigénétique), développement personnel et évolution de conscience
  • Orientation & Sens de Vie® : Bilan de compétences avec dimension spirituelle, pour reconversion professionnelle en quête de sens et alignée spirituellement
  • Atelier relation à l'argent (libération de votre histoire et de vos croyances limitantes pour aller vers la fluidité financière et un entrepreneuriat prospère)
  • Mudrâ thérapie : 1ère professeur et mudrâthérapeute en France, certifiée Sabrina Mesko, d'après l'enseignement de Yogi Bhajan - Art énergétique millénaire de bien-être et de développement personnel
  • Soin chamanique - chamanisme
TRÉDION - TREFFLEAN - ELVEN - VANNES - MORBIHAN - BRETAGNE - FRANCE
  PAR SKYPE & ZOOM

Relation à l’argent et archétypes financiers : pourquoi ça ne marche pas

Relation à l’argent et archétypes financiers : pourquoi ça ne marche pas

Mary Mann

Vous êtes entrepreneur et vous aimeriez être plus à l’aise avec l’argent, mais ça bloque. Vous aimeriez vous libérer de vos conditionnements et croyances limitantes pour un quotidien plus serein, être plus audacieux et aller vers la fluidité financière. Vous avez entendu parlé de l’outil à la mode : les archétypes financiers qui promettent monts et merveilles, gloire et immortalité ! Leur efficacité vous interroge. Et vous avez raison. Que valent ces archétypes financiers ? Serait-ce une chimère ? Si oui, comment transformer sa relation à l’argent durablement, en profondeur pour qu’elle soit enfin saine ?

Transcription

Bonjour C’est Mary Mann.

Je voulais vous parler aujourd’hui d’un sujet qui me semble essentiel concernant la relation à l’argent :

Pourquoi le travail sur les archétypes financiers – qu’on voit partout à la mode- est en fait une chimère ?

Si vous avez été voir sur mon site internet, ça ne vous a pas échappé que je propose un atelier sur la relation à l’argent.

Et je viens de parcourir un peu le Web et j’ai aussi regardé différentes conférences de personnes qui proposent un travail par rapport aux archétypes financiers…

Quoi qu’est-ce ? 🤨

Qu’est-ce que c’est que cette chose qu’on voit à la mode depuis un certain temps ?

Et surtout est-ce que c’est efficace ? Parce que, moi je veux bien adopter des choses qui sont intéressantes, hein.

Voilà. Mais…

Après ma petite enquête, en fait, j’ai regardé. Il y a même des sites qui donnent les archétypes financiers.

Y’en a qui proposent de faire le test en s’inscrivant à leur newsletter.

Et j’ai regardé la description des archétypes financiers.

Euh… Alors, y’en a huit. Je vais vous les donner d’ailleurs.

Des fois les noms diffèrent un peu… Mais en gros, il y a :

  • l’alchimiste,
  • l’accumulateur,
  • la starlette,
  • l’impératrice (des fois je crois que c’est le dirigeant)
  • le militant,
  • la nymphe,
  • le généreux
  • et le connecteur (qui crée des relations, quelque chose comme ça).

 

Une simple adaptation à l’existant

 

Donc chacun a des points forts et des faiblesses. Ok sur le principe.

Après, il y a des histoires de mantra (genre : se répéter un truc censé contrer nos faiblesses).

Et puis, il faut faire un test pour savoir lesquels – apparemment trois archétypes – prédominent pour chacun de nous.

Ça permettrait de dépasser sa relation à l’argent, d’attirer l’abondance, que les cieux s’ouvrent sur soi… Et que le business soit florissant…

Alors… Je vous avoue que je suis assez dubitative quand je LIS ça, quand j’ENTENDS ça.

Puisque, pour avoir fait un travail moi-même, assez conséquent, de libération de mes croyances limitantes, de mon passif familial, épigénétique, transgénérationnel, au niveau de l’argent…

Ce travail avec les archétypes financiers me parait extrêmement superficiel.

Si on n’a pas fait un travail d’abord… C’est comme la Loi d’attraction, c’est pareil. Alors la Loi d’attraction je vais en parler dans un instant.

Mais les archétypes financiers, ça m’apparaît peut-être surtout comme un outil – une fois qu’on a bien dézingué tout ce qui nous empêche de fonctionner avec l’argent.

En fait, ça permet peut-être de structurer des choses, de comprendre un peu plus notre fonctionnement…

Au niveau marketing, à ce que j’ai entendu, ça permettrait peut-être de mieux choisir la façon de structurer nos offres, par rapport à « comment ça résonne en nous avec l’argent ».

Bon, bref.

Et la Loi d’attraction, j’en parle longuement dans un autre article, que je vous invite à lire : Pourquoi la Loi d’attraction ne marche pas, où j’explique tout ça.

Mais pour revenir au sujet de cette vidéo, en lisant la description de chaque archétype financier…

En fait, j’ai franchement j’ai vu que c’est une ADAPTATION à l’existant.

C’est une adaptation à vos propres casseroles. On s’adapte à ce qui dysfonctionne chez vous.

C’est ce que j’ai retenu. Je peux me tromper. Mais voilà comment ça m’est apparu.

En lisant, en fait…

Je vais prendre un exemple : l’accumulateur.

En gros, c’est le radin. Une personne qui thésaurise, qui thésaurise, qui thésaurise… Et qui a beaucoup de mal à dépenser sans culpabilité, à profiter de son argent même s’il en a beaucoup. Et ça coince, quoi !

Les oursins dans les poches… Vous en connaissez peut-être… Moi, j’en connais… Et euh, la vrai question c’est :

Est-ce que c’est bien de continuer à fonctionner comme ça ?

Moi je vous pose la question. Parce que franchement, moi la réponse me paraît assez évidente…

 

  • Est-ce que c’est bien de continuer à s’ADAPTER à nos casseroles ?
  • De continuer à s’ADAPTER à ce qui nous fait dysfonctionner avec l’argent ?
  • De continuer à s’ADAPTER à nos limites ?!!

 

Euh… Pour moi, la réponse est clairement NON.

 

Le mental est impuissant sur l’inconscient

 

Et puis le deuxième problème de ce type de travail avec les archétypes financiers, c’est que ça reste au niveau du MENTAL.

Et je vais vous confier un secret…

Le mental est impuissant, est incapable de transformer vos croyances limitantes puisque ça relève de l’inconscient !

Vous aurez beau analyser vos conditionnements, vous dire j’ai tel ou tel archétype… Vous dire « il faut que je réagisse comme ça », « il faut que j’applique telle ou telle stratégie pour contrer les points faibles et les défaillances de mon archétype »… etc.

Le problème c’est que ça va être absolument artificiel.

Ça ne sera jamais intégré, ni naturel, ni acquis de manière inconsciente.

Vous allez dépenser une énergie folle !

A toujours faire attention à vos faiblesses, vos conditionnements qui posent soucis par rapport à l’argent.

Donc ce ne sera pas naturel, pas intégré, pas efficace dans le long terme.

Et, en conclusion, au lieu de transformer une bonne fois pour toute vos conditionnements, de briser vos croyances limitantes par rapport à l’argent, et à votre estime personnelle, etc.

Vous ne ferez que LUTTER contre vos défaillances ! Et vous ne les transformerez pas.

Je vais prendre une métaphore.

Imaginez que chez vous, il y ait une pièce avec un plancher complètement vermoulu.

Que vous le sachiez.

Et que vous ayez une carte mentale de ce plancher, qu’il faille sans arrêt que vous fassiez attention à tout :

  • A tel endroit, vous risquez de passer à travers,
  • A tel endroit, y’a un clou qui dépasse donc si vous marchez pied nu aïe, aïe, aïe !
  • A un autre endroit, y’a une écharde donc vous risquez de vous la planter dans le pied,
  • Et à un autre endroit, y’a une planche décalée par rapport aux autres, du coup, vous risquez de trébucher…

Imaginez que vous avez tout ça sans arrêt en tête et en fait, vous n’avez aucune liberté d’aller sur ce plancher sans vous faire de soucis.

Eh bien , c’est un peu pareil.

Voilà, ce que j’ai compris des archétypes financiers :

Ce n’est qu’une adaptation à vos faiblesses, à vos conditionnements, à vos défaillances vis-à-vis de l’argent.

 

Ce n’est pas une transformation !

Une alternative complète et efficace en profondeur

  

Donc ce n’est pas du tout ce que je propose dans mon atelier sur la relation à l’argent.

Le but de mon atelier, il est vraiment de transformer votre fonctionnement avec l’argent.

De manière à ce que ce soit intégré, pérenne, naturel. Que ça soit un acquis une bonne fois pour toute !

     

     Ça vous parle ? Découvrez le contenu de mon atelier Relation à l’argent

     J’ai divisé ce travail de libération des mémoires et des émotions en lien avec l’argent, en 3 modules : 

    1. Le premier : « Aïe mon argent, Aïe mes ancêtres ! » – qui concerne toute la sphère familiale, transgénérationnelle et généalogique.
    2. Le deuxième : « Aïe mon argent, Aïe mes croyances ! » – toutes vos croyances personnelles, familiales et sociétales.
    3. Le troisième : « Vive mon argent, Vive ma réussite ! » – qui est particulièrement adapté aux entrepreneurs ou porteurs de projet. Mais on y trouve aussi un intérêt quand on n’est pas forcément entrepreneur, pour avoir une attitude plus permissive, oser, investir plus facilement, avoir moins de limites dans le fait d’être audacieux dans son comportement avec l’argent, pour aller le chercher, et aussi pour le faire fructifier.

     

     Je vous propose de travailler et bien au-delà de votre propre vécu biographique !

    Je travaille aussi sur toute la lignée familiale, l’histoire de votre famille, et toutes les croyances limitantes que vous avez dans la société, si notamment vous êtes une FEMME.

    Toutes les limites qu’on inculque aux femmes par rapport à l’argent, à la capacité d’être responsable, de faire un business sérieux, qui génère beaucoup d’argent.

    C’est souvent vu comme un amusement : « Oui, oui chérie, amuse-toi avec ton petit business, c’est juste quelque chose qui n’est pas viable, pour t’occuper ! »

    Vous voyez, le genre de vision un peu machiste de la société, l’infériorité des salaires etc. Enfin, y’a plein de choses que j’aborde historiquement parlant, sociétalement parlant sur l’argent.

    C’est justement pour ça que je propose ce travail car il est extrêmement riche !

    Il est à la fois culturel (car vous apprenez plein de choses au sujet de l’argent, sur la façon dont on le voit, le système monétaire d’aujourd’hui…),

    et puis il y a votre histoire, les traumatismes de votre famille relatifs à l’argent. Les guerres, les famines, tout ce qui a pu vous impacter, vous donner des héritages qui ne sont pas à vous.

    Dont vous devez vous débarrasser !

    C’est un travail très complet que je propose.

    Et donc ça n’a rien à voir et c’est beaucoup plus complet que ces histoires d’archétypes financiers.

    Qui sont très réducteurs et pour moi, très superficiels. Et qui nous empêchent de bien fonctionner avec l’argent.

    Et normalement, c’est ce que j’ai vérifié avec moi d’ailleurs.

    J’ai lu toutes les descriptions des archétypes financiers, les différents points qui permettent de dire : vous êtes alchimiste, accumulateur etc.

    Euh… Je ne me suis pas vraiment reconnue dans un truc en particulier.

    Y’avait pas grand chose… Y’a forcément 1 ou 2 réponses où j’ai un peu plus de OUI. Mais, comment dire… Il y en a peu !

    Dans tout ce qui est proposé, des fois j’ai dit « non », « c’est à moitié vrai », « oui », « non », « non », « non ». La plupart c’est non.

    Avant, en revanche, quand j’ai regardé les descriptions, je me suis beaucoup plus reconnue AVANT ! Comment je fonctionnais avant !

    Et je ne suis plus comme ça !

     

    C’est pour ça, je vous dis, l’intérêt c’est vraiment de travailler sur tout ce qui n’est pas à vous, et de TOUT CHANGER.

    Changer cette mosaïque de comportements négatifs et limitants par rapport à l’argent.

    Plutôt que de vouloir s’adapter avec « une jambe de bois », pour essayer d’arriver mieux à nos objectifs avec l’argent.

    Voilà ce que je voulais vous partager avec l’argent, suite à cette découverte avec les archétypes financiers qui pour moi, sont un peu une chimère si on veut véritablement avoir une relation saine à l’argent.

    Je vous invite donc à découvrir mes ateliers sur la relation à l’argent qui ont lieu en VIP et toute l’année sur simple demande !

    Donc c’est un travail VIP en individuel, où je suis là pour vous. C’est un travail intimiste, où on rentre dans votre histoire. C’est extrêmement riche émotionnellement, humainement parlant et culturellement. Et bien sûr, au niveau de ce que vous obtenez aussi ensuite, des changements positifs par rapport à l’argent dans votre vie (notamment au sujet de l’amour !).

    Je vous invite sincèrement à découvrir cet atelier sur la relation à l’argent qui, comme je le dis souvent, est enrichissant sur tous les plans !

    Belle journée ! »

     

    Ainsi, notre relation à l’argent a des racines très profondes. Elle impacte notre business et est directement reliée à notre estime personnelle. Il est impossible de réaliser un travail sérieux de libération en profondeur et donc de transformation, en restant dans des solutions d’adaptation à l’existant. Plonger dans notre histoire familiale, ses conditionnements et ses traumatismes financiers, pour enfin les libérer, est la seule voie pour venir à bout des héritages toxiques qui ne nous appartiennent pas.

    Remettre la Vie au centre

    Remettre la Vie au centre

    Alors que notre société traverse la plus grande crise qu’elle n’ait jamais connue, quelle attitude adopter ? Alors que l’Homme a tant détruit, ne serait-il pas temps de remettre la Vie au centre ? Comment y parvenir ? Voici 3 principes à suivre.

    lire plus
    Comment gérer ses émotions négatives ?

    Comment gérer ses émotions négatives ?

    Les émotions négatives dérangent beaucoup. Pourtant n’ont-elles pas une utilité ? Et la voie de la paix intérieure et de l’éveil ne serait-elle pas de les écouter, de les libérer puis de les rééquilibrer ? Suivez le guide…

    lire plus
    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Le lien entre argent et amour est difficile à faire. Oui, les scandales financiers et le capitalisme ne donnent ni une image positive de l’argent, ni n’évoquent l’amour. Pourtant, en libérant leur relation à l’argent, les participants de mon atelier transforment aussi leur relation à l’amour…

    lire plus

    Mary Mann : Catalyseur de transformation

     

    Thérapie  Et  Reconversion professionnelle en quête de sens "Orientation & Sens de Vie®"

    Pour vivre et concevoir le travail, autrement !

    Et être bien dans sa tête et dans son travail

    Je vis en Bretagne mais je travaille partout (grâce à internet) !

    Lieu-dit Le Léty  -  FR-56250 TREDION

    Tel : +33.(0)6 02 31 82 85

    mm[@]marymann.fr 

    • Thérapie brève (psychopraticienne) : Libération émotionnelle, régression et libération vies antérieures, libération mémoires transgénérationnelles (épigénétique), développement personnel et évolution de conscience
    • Orientation & Sens de Vie® : Bilan de compétences avec dimension spirituelle, pour reconversion professionnelle en quête de sens et alignée spirituellement
    • Atelier relation à l'argent (libération de votre histoire et de vos croyances limitantes pour aller vers la fluidité financière et un entrepreneuriat prospère)
    • Mudrâ thérapie : 1ère professeur et mudrâthérapeute en France, certifiée Sabrina Mesko, d'après l'enseignement de Yogi Bhajan - Art énergétique millénaire de bien-être et de développement personnel
    • Soin chamanique - chamanisme
    TRÉDION - TREFFLEAN - ELVEN - VANNES - MORBIHAN - BRETAGNE - FRANCE
      PAR SKYPE & ZOOM

    Comment attirer l’argent, la prospérité et réussir ?

    Comment attirer l’argent, la prospérité et réussir ?

    Mary Mann

    Transformer sa relation à l’argent

    Marre de ramer ? Vous manquez d’argent, il semble vous fuir !? Votre business ne décolle pas ? Vous voulez plus d’argent mais vous sentez que vous avez un problème avec l’argent ? L’argent est la source de tous les maux, c’est ce que pensent beaucoup de gens ! Notre époque, qui est sujette à de nombreux scandales financiers, n’arrange rien et renforce le lien douloureux que nous avons avec lui. Comment un petit morceau de papier ou de métal, conçu au départ pour faciliter les échanges, a-t-il pu se charger de tant de croyances négatives et nous faire souffrir à ce point ? Pour le comprendre, il faut plonger dans l’histoire, celle de notre société mais aussi la nôtre puis s’en libérer, pour ensuite devenir une personne prolifique qui s’autorise à réussir.

    A la base, l’argent n’a été créé que pour remplacer le troc et faciliter les échanges commerciaux, mais à travers les siècles, les êtres humains lui ont associé des attributs qu’il n’a pas, donnant systématiquement à celui qui possède beaucoup d’argent l’image de l’Avare de Molière.

    Comme l’indique Nicolas Guégen, chercheur en psychologie sociale à l’Université Bretagne Sud : « il faudrait sans doute de longues pages pour démêler l’origine de ces liens, mais il est vrai que l’argent peut beaucoup. Avec lui, nous pouvons subvenir à nos besoins alimentaires, à notre santé, à notre confort matériel, avoir un toit, une assiette pleine, des moyens de transport et du pouvoir sur nos semblables. En un mot, nous pouvons survivre sans les autres, ce qui était impossible en des temps plus anciens, quand manger et se protéger du froid nécessitait la présence et l’aide des autres. Dans la société technologique contemporaine, l’argent nous fait croire que nous pouvons nous passer des autres. »

    Ainsi donc, d’une substance inerte, il est devenu pour beaucoup l’origine des maux du monde et l’objet de tous les vices.

    Libérer son héritage familial

    Dans cette triste vision des choses, il ne faut pas négliger l’influence des événement vécus par nos ancêtres. Quand on regarde la biologie des croyances, nous portons les mémoires traumatiques des générations avant nous. Et il suffit de voir tous les événements qui ont jalonné les 100 dernières années pour entrevoir le nombre des traumatismes légués !

    Nos aïeux ont traversé des guerres mondiales, la crise de 1929, des périodes de disette et de misère… Ainsi, bien des croyances et des comportements conscients ou inconscients sont hérités de nos aïeux : 

    • nous avons peur du manque,
    • ne savons pas recevoir ou donner, 
    • ne pensons pas mériter… 

    Je vous laisse lire l’article Notre corps se souvient pour creuser le sujet passionnant de l’héritage familial transgénérationnel

    Mais en parallèle de ces croyances intra familiales, il faut considérer la société et ses projections…

    Rappelez-vous de tous les proverbes entendus au sujet de l’argent que ce soit dans votre jeunesse, dans votre vie professionnelle…

    Et si vous faisiez la paix avec l’argent ?

    Libérer ses croyances

    L’argent ne pousse pas sur les arbres…

    L’argent ne tombe pas du ciel…

    Il faut travailler dur pour gagner de l’argent…

    L’argent ne fait pas le bonheur…

    L’argent est sale…

    etc.

    Cela vous parle ?

    A cela il convient d’ajouter tout le conditionnement des femmes à propos de l’argent. Alors que dans l’antiquité, beaucoup de peuples avaient un fonctionnement matriarcal, et que les femmes géraient le bétail, possédaient les terres…

    Aujourd’hui, on véhicule souvent l’idée que c’est la femme qui fait chauffer la carte bleue tandis que dans la réalité des familles, ce sont souvent elles qui gèrent le budget… Il s’agit certainement d’un vieil héritage de cette période où la femme avait la gestion de tout ce qui touchait au foyer.

    La possibilité pour une femme d’avoir le droit de travailler sans l’accord de son mari mais aussi d’ouvrir un compte en banque date de…1965 ! Avant 1967, les femmes ne pouvaient même pas entrer dans la bourse de Paris et y spéculer.

    Voilà quelques points noirs dans l’histoire des femmes avec l’argent (il y en a d’autres !).

    Du point de vue sociétal à présent, on associe souvent le fait d’avoir beaucoup d’argent à la malhonnêteté, à l’égoïsme et à la cupidité.

    Des études psychologiques expérimentales internationales (Université de Sun Yat-Sen en Chine, Université du Minnesota et de Harvard aux USA, Université de Bretagne-Sud en France) ont d’ailleurs démontré que l’argent agirait comme un « anti-lien social »:

    Les personnes en contact direct ou visuel avec de l’argent seraient moins promptes à aider leur prochain et à demander de l’aide, seraient plus solitaires et méfiantes, auraient un comportement moins éthique et elles valideraient plus facilement les thèses du libéralisme économique et social.

    Pire, le fait de manipuler des billets usagés favoriserait aussi la malhonnêteté et l’immoralité (argent sale…) tandis que des chercheurs Canadiens ont mis au jour que des billets neufs faisaient éprouver plus de fierté à son possesseur.

    Tant de choses déformées inculquées et ancrées dans les consciences !

    Les scandales financiers modernes n’arrangent rien et finissent de dresser une image exagérément négative de l’argent. Or l’erreur est de confondre l’outil et la main qui l’utilise !

    Si on veut avoir de l’argent, il faut l’aimer !
    Non comme une fin en soit mais comme un outil
    qui va soutenir notre vie !

     

    Il est donc primordial de libérer tous nos conditionnements (grâce à un travail sérieux sur ce thème) afin de repartir sur de bonnes bases dans sa vie matérielle.

    Ainsi, on peut devenir une personne prolifique et attirer l’argent à soi, provoquer les synchronicités, retirer les fruits de nos efforts et voir que l’argent circule mieux dans notre vie !

    Devenir un entrepreneur prospère et prolifique

    Une fois que l’on a enlevé tout ce qui ne nous appartenait pas, il convient d’adopter le comportement d’une personne prolifique.

    Etre prolifique, c’est :

    – être créatif, imaginatif, trouver des solutions pour amener l’argent à soi
    – c’est développer un état d’esprit qui ne raisonne plus en terme de manque mais de gain et d’investissement
    – c’est se donner les moyens d’engranger de l’argent, d’être fertile en idées
    – c’est être généreux et vivre d’avantage dans un sentiment d’abondance

    Développer cet état d’esprit est capital pour tout entrepreneur. On doit savoir rebondir, créer une offre, la vendre sans culpabilité… Mais ce travail d’intégration de traits de caractère se fait une fois qu’on a dit Adieu à tout notre héritage négatif du passé…

    Au fait, vous ai-je raconté comment j’ai dit Adieu à la petite fille aux allumettes ?

    La petite fille aux allumettes, vous connaissez ?

    Vous savez, quand j’ai fait le travail sur ma relation à l’argent avec la méthode PEAT, je l’ai fait à reculons…

    D’abord, j’ai fait clairement savoir à ma formatrice PEAT que j’étais la première à ne pas y croire.

    Peut-être était-ce de l’auto-sabotage inconscient ?

    Peut-être savais-je intuitivement que j’allais devoir me confronter à des choses difficiles ?

    Mais au fond de moi, je n’y croyais tout simplement pas…

    Je ne pensais pas qu’il était possible que des situations vécues au sujet de l’argent aient inscrit des croyances indélébiles en moi

    Et qu’elles puissent influencer chaque jour ma vie comme un programme de fond…

    Je ne pensais pas que des événements vécus par mes ancêtres aient pu encore avoir une influence sur moi.

    Et puis surtout… 

    J’étais convaincue que si je manquais d’argent, c’était la faute des autres, de cette crise économique !

    Comment le fait d’appuyer sur des points des méridiens, visualiser des trucs etc. pouvait y changer quoique ce soit ? Comment cela pouvait-il débloquer ma mauvaise situation financière dans une telle conjoncture ?Pfff…. Ben oui !

    Mais c’était sans compter sur ma curiosité…

    C’était du temps où j’avais fini, depuis un moment déjà, ma formation sur cette technique et que j’avais vu tout un module sur la thématique de l’argent. Je l’avais laissé dans un coin pour le jour où j’aurais la motivation de le faire, sans grande conviction…

    Mais une fois lancée comme entrepreneur, j’ai bien du me rendre à l’évidence… Si je regardais honnêtement tout au fond de moi… Quelque chose coinçait : j’avais peur de m’affirmer, de gagner de l’argent  en EN PLUS avec une activité où je prenais du plaisir :-/

     

    J’avais même peur que mon téléphone sonne, c’est pour dire…

    Un jour d’août, tout a basculé

    Je me suis dit qu’il fallait que je mette toutes les chances de mon côté pour réussir dans mon job. Je voulais éliminer un maximum d’auto-sabotage pour ne rien regretter.

    Alors, je me suis dit : « Mince, quand même… J’ai ce travail sur l’argent dont je n’ai rien fait, qui dort dans un coin. Il faut que j’en aie le cœur net ! »

    Prenant mon courage à deux mains, je me suis donc plongée dans mes souvenirs, mes croyances et j’ai tout couché sur le papier… Et puis…toujours un peu à reculons, j’ai commencé à bosser sur moi pour tout éliminer petit à petit.

    Et un jour… Elle est apparue ! Au détour d’un exercice sur ma grand-mère…

    Bim bam boum !!!

    Derrière le masque occultant mes yeux, sur l’écran noir, la petite fille aux allumettes est apparue tout à coup. Elle était misérable, le visage émacié et triste, vêtue de haillons… Cette pauvre petite fille faisant la manche dans la rue, sous la neige, que personne ne secoure…

    Symbole, archétype, souvenir psycho généalogique, peu importe… En une fraction de seconde, mon corps a été secoué de pleurs sans que je puisse rien contrôler !

    Quelques minutes plus tard, une fois la vague émotionnelle passée, je me suis dit : voilà, ce doit être bon ?

    Mais le lendemain, alors que je poursuivais le travail, elle est réapparue !

    De nouveau, pleurs, effondrement intérieur… J’avais l’impression d’être aussi misérable et malheureuse que Cosette !

    Alors j’ai compris…

    Soudain, tout a fait sens… Tout est revenu…
    L’attitude chez mes parents « un sou est un sou », la peur du manque dans ma famille, la radinerie même pour un paquet de gâteaux…

    Les mots de ma grand-mère avec son accent picard et que j’avais entendus à chacune de nos visites : « je ne suis qu’une pov’ malheureuse », « Je n’ai été qu’une pov’ malheureuse toute ma vie »

    Je me suis dit : Ok j’ai compris, CA SUFFIT, il faut que je libère cette petite fille aux allumettes !

    Adieu petite fille aux allumettes !

    Adieu pov’ malheureuse !

    Endors-toi en paix !

    Adieu Petite fille aux allumettes !

     

    J’ai pris l’image de cette pauvre malheureuse et je l’ai libérée avec la méthode PEAT. Et c’était fini. Elle était partie.
    Dans la minute qui a suivi (croyez-moi ou pas) : je suis allée voir sur Internet le récit exacte de cette histoire dont je n’avais plus qu’un souvenir vague…

    J’ai vu une image et démarré un fichier audio : la conteuse prenait une petite voix misérable à la Calimero…

    Alors SANS RIEN CONTRÔLER NON PLUS : J’AI ÉCLATÉ DE RIRE !

    Je ne pouvais plus m’arrêter de rire !
    UN FOU RIRE JE VOUS DIS !
    J’en pleurais ! 🤣

     

    ET plus la conteuse usait de son ton triste et misérable pour apitoyer et plus je riais ! Aaaaah… Qu’est-ce que ça faisait du bien !

    Depuis ce jour, la petite fille aux allumettes n’est plus jamais réapparue.

    Ensuite, j’ai terminé le reste du travail sur l’argent et du moment où c’était fait :

    1. mon activité a commencé à démarrer,
    2. je n’avais plus peur de décrocher mon téléphone,
    3. ou de me mettre en avant en tant qu’entrepreneuse,
    4. et de réfléchir comme telle.

    Les bénéfices de ce travail se sont encore fait sentir durant 1 an voire plus, provoquant des changements d’attitude en tant qu’entrepreneuse, avec l’argent, dans mes tarifs, dans ma gestion…

    Ne vous méprenez pas : ce travail sur l’argent a permis de récolter les fruits de tous mes efforts réalisés par ailleurs et sur lesquels vous ne pouvez pas faire l’impasse de nos jours si vous voulez mener un business sérieusement : communication, référencement, identité de marque, création de produits, signature émotionnelle, archétype de communication, etc.

    Je n’ai pas juste fait ce travail de libération sur l’argent et attendu que cela se passe, que l’argent tombe du ciel !

    Non.

    Il y a eu quelques beaux cadeaux inattendus, mais ce travail m’a surtout aidée à éliminer ce qui ne m’appartenait pas, qui était hérité et qui pouvait agir « surnaturellement » pour m’empêcher de prospérer et qui me sapait auparavant comme une lame de fond…

    Grand bien m’en a fait !

    Je suis certaine que je n’aurais pas pu réaliser tout ce que j’ai fait jusqu’à présent si je n’avais pas changé ma façon de voir, d’agir et de gérer mon argent.

    Et aujourd’hui, ma situation financière est nettement meilleure.

    C’est la vérité. Voilà ce que j’ai vécu.

    Ne manquez donc pas ce travail enrichissant sur tous les plans : « l’Atelier relation à l’argent » et que je propose en VIP, à distance et toute l’année !

    En prenant conscience de tous les schémas psychologiques liés à l’argent, vous avez compris qu’ils pesaient lourds sur votre capacité à réussir. En vous libérant de toutes vos croyances familiales et sociétales sur l’argent, vous retrouvez le pouvoir d’agir pour vous autoriser à réussir et à connaitre la prospérité financière. De belles synchronicités au service de votre succès se présenteront. Votre dynamique d’action pour aller chercher l’argent sera également impactée positivement. Certes, cette libération demande de la volonté car il faut traverser des souvenirs parfois désagréables et votre histoire. Mais le résultat en vaut la peine ! Vous allez voir : transformer votre attitude face à l’argent, la pacifier, va changer votre vie !

    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Le lien entre argent et amour est difficile à faire. Oui, les scandales financiers et le capitalisme ne donnent ni une image positive de l’argent, ni n’évoquent l’amour. Pourtant, en libérant leur relation à l’argent, les participants de mon atelier transforment aussi leur relation à l’amour…

    lire plus

    Mary Mann : Catalyseur de transformation

     

    Thérapie  Et  Reconversion professionnelle en quête de sens "Orientation & Sens de Vie®"

    Pour vivre et concevoir le travail, autrement !

    Et être bien dans sa tête et dans son travail

    Je vis en Bretagne mais je travaille partout (grâce à internet) !

    Lieu-dit Le Léty  -  FR-56250 TREDION

    Tel : +33.(0)6 02 31 82 85

    mm[@]marymann.fr 

    • Thérapie brève (psychopraticienne) : Libération émotionnelle, régression et libération vies antérieures, libération mémoires transgénérationnelles (épigénétique), développement personnel et évolution de conscience
    • Orientation & Sens de Vie® : Bilan de compétences avec dimension spirituelle, pour reconversion professionnelle en quête de sens et alignée spirituellement
    • Atelier relation à l'argent (libération de votre histoire et de vos croyances limitantes pour aller vers la fluidité financière et un entrepreneuriat prospère)
    • Mudrâ thérapie : 1ère professeur et mudrâthérapeute en France, certifiée Sabrina Mesko, d'après l'enseignement de Yogi Bhajan - Art énergétique millénaire de bien-être et de développement personnel
    • Soin chamanique - chamanisme
    TRÉDION - TREFFLEAN - ELVEN - VANNES - MORBIHAN - BRETAGNE - FRANCE
      PAR SKYPE & ZOOM

    Notre corps se souvient

    Notre corps se souvient

    Mary Mann

    Entendez-vous le message de vos ancêtres ?

    Avez-vous déjà pris conscience que vous êtes le fruit d’une longue lignée venue du fond des âges ? Ce fil qui vous unit à vos ancêtres s’étire jusqu’à l’infini, aux origines de l’humanité… Ressentez-vous parfois des attirances viscérales pour certaines choses, et ceci sans véritable raison ? Souffrez-vous de blessures émotionnelles exacerbées qui ne trouvent pas vraiment d’origine dans votre vie ? Vous êtes-vous déjà interrogé sur vos ancêtres et avez-vous parfois constaté des similitudes de comportement ou dans vos choix de vie ? Si votre conscience n’a pas toujours les mots pour l’expliquer, votre corps lui, se souvient…

    Vous arrive-t-il parfois d’avoir des émotions fortes face à un événement, qui soudain vous submerge plus que de raison, comme s’il venait toucher quelque chose de profond qui ne vous appartient pas ? Vous avez l’impression que quelqu’un d’autre pleure à travers vous, que quelqu’un d’autre a peur… Cela vous secoue, cela vous dépasse et se répète à chaque nouvelle situation similaire !

    Ou avez-vous des attirances pour quelque chose, que ce soit un pays, une activité, et vous ne savez pas d’où ça vient, c’est plus fort que vous.

    Ou encore des intuitions très fortes sur votre famille, des secrets que vous percevez comme au travers d’un rideau que vous ne parvenez à ouvrir, mais c’est là et vous le sentez en vous sans pouvoir l’expliquer !

    J’ai toujours été passionnée de généalogie. Ces fragments d’histoire exhumés qui revivaient le temps d’une lecture aux archives, ouvraient les portes de mon imagination et un vortex magique dans l’espace temps.

    Ce lien aux ancêtres m’a toujours émerveillé…

    Vous avez vu Avatar ? Vous vous souvenez de l’arbre blanc des ancêtres ? Votre corps, vos souvenirs, c’est un peu comme cet arbre sacré dans Avatar : si vous prêtez l’oreille et écoutez votre corps, vous pouvez entendre vos ancêtres vous parler… Leur histoire est là, vous avez une base de données génétique et émotionnelle incroyable en vous !

    Mon cas personnel

     

    holland photo

    Oui, cette image d'illustration est un cliché. Mais quand même, une femme guerrière viking, ça méritait quelque chose de classe.

    J’ai envie de vous raconter un peu de mon histoire…

    1- J’ai toujours été attirée par la Hollande, pourtant, à mon grand désarroi, je n’y ai jamais mis les pieds. Curieux, non ? A l’adolescence, c’était même bien plus fort que cela : j’éprouvais de la NOSTALGIE pour ce pays que je ne connaissais pas.

    J’en avais presque un trou au cœur.

    A l’époque, je savais juste que mon grand-père était belge mais je n’avais pas conscientisé que j’avais des origines flamandes. Plus tard, j’ai remonté ma « branche » et là, j’ai pu grâce à internet, trouver que le berceau du patronyme de mon grand-père était à Sneek (province de la Frise), tout au nord de la Hollande.

    2- J’ai toujours été attirée par la Scandinavie. L’appel a toujours été très fort. Je m’y sens chez moi. La culture, les légendes, les paysages… Tout m’a toujours parlé au cœur. Et j’ai toujours eu l’intime conviction que j’avais un lien avec ces pays du Nord.

    Physiquement, c’était un peu une évidence aussi…

    Et puis un jour, lors d’un soin chamanique de recouvrement d’âme que j’ai reçu, je suis partie en transe.

    Là, j’ai eu des visions incroyables. Je suis partie en voyage au travers des brumes du temps. Soudain, les brumes se sont écartées et là j’ai vu un drakkar ! Puis j’ai eu d’autres informations que je ne relateraient pas ici.

    En résumé, j’ai eu la révélation que j’avais des ancêtres vikings et que je portais une mémoire familiale liée à leurs invasions.

    Bien des années plus tard, j’ai effectué un test génétique.

    Et vous savez quoi ?

    Il est non seulement venu détailler mes ascendances hollandaises, mais ce test m’a aussi apporté une autre information fascinante : mon ADN mitochondrial maternel est le même que celui de la première chef guerrière viking retrouvée en Suède. Nous partageons une ancêtre commune il y a 10 000 ans.

    Sa tombe somptueuse a été trouvée en 2017 sur l’île de Bilka. Les guerrières vikings de cette importance étaient des guides et elles étaient toujours associées aux esprits, à la magie, la divination… Je trouve ce détail fascinant sachant que je pratique le chamanisme et que je sais que ce don me provient de ma lignée maternelle. Mon arrière grand mère était sage-femme dans son village et elle faisait des onguents aux plantes… J’ai même appris qu’elle avait pris soin d’ouvriers malades de la grippe espagnole, sans problème.

    Mais j’ai aussi demandé à mon père de faire ce test et il s’avère qu’il a 5% d’ADN scandinave. Effectivement, les vikings ont aussi envahi les Flandres françaises d’où venait sa mère…

    Bref, il y a bien du viking en moi. Comme quoi… mon corps le savait.

    De mes ancêtres Hollandais, il me reste la passion pour leur grand chapeau noir, la peinture flamande, et mes 1.80 m. De mes ancêtres Scandinaves, j’ai hérité d’une fascination pour les aurores boréales ainsi que pour la mythologie nordique et qui sait… de ce don pour le chamanisme ?

    En plus, on m’a toujours prise pour une hollandaise ou une Suédoise en vacances ! LOL.

    Bon, difficile de trouver des chapeaux noirs à grands bords aujourd’hui, j’ai fait avec ce que j’ai trouvé ;-)…

     

    Nous héritons bien des traumatismes des générations passées…

     

    … et ce sont les gènes qui les transmettent. (vu sur www.atlantico.fr)

    Des expériences récemment menées sur des souris par une équipe de chercheurs de l’université d’Atlanta ont mis en évidence le fait que des événements traumatisants provoquaient des modifications sur l’ADN observé dans leur sperme, et avaient des effets sur le cerveau et le comportement des générations suivantes.

    D’après le professeur Marcus Pembrey, du University College London, ces découvertes sont transposables aux hommes.

    Cela me rappelle d’ailleurs un autre constat il y a quelques année, aux Etats-unis… A New York, de nombreux enfants nés fin 2001, début 2002 souffraient d’un stress post-traumatique qui a d’abord été inexpliqué.

    Puis les médecins ont fait le rapprochement : leurs mères ayant vécu les événements traumatiques du 11 septembre 2001 alors qu’elles étaient enceinte, l’information de danger de mort s’est transmise au bébé qui en a développé un stress viscéral inconscient, un stress transgénérationnel.

    L’impact plus fort venant de la mère a d’ailleurs été prouvé il y a une vingtaine d’années : l’information parentale n’est pas égale ; elle est généralement plus favorable à la transmission des caractères de la mère que de ceux du père.

    A quel point sommes-nous façonnés par ce qui nous a précédé ?

     

    Pierre Robertoux* nous explique :

    « Nous sommes influencés culturellement. Mais nous le sommes de multiples façons. Pour cela je vous citerai une autre étude, qui a mis en avant un mécanisme différent mais a abouti à un résultat analogue.

    Des souris ayant subi une carence alimentaire et ayant été soumises à un stress apprennent mal. Même bien nourrie, leur progéniture apprend mal, et cela pendant deux générations. Que s’est-il passé ? Les grand-mères mal nourries n’ont pas donné de soins suffisants à la progéniture.

    De ce fait, cette dernière présente des performances cognitives faibles. Mais ces mêmes souris ne savent pas donner les soins nécessaires aux petits qui, de ce fait également apprennent mal. Linda Crnic, qui fit cette expérience il y a voici trente ans, observa des conséquences des privations et stress infligés à une souris pendant trois générations.

    Il n’y a pas que les mécanismes génétiques ou épigénétiques qui nous aident à nous souvenir des ancêtres. »

    Eh oui, il y a aussi tous nos comportements, nos croyances…

     

    u

    Qui est Pierre Robertoux ?

    *Pierre Roubertoux est professeur de génétique et de neurosciences à Marseille. Il a créé et dirigé le laboratoire « Génétique, neurogénétique, comportement » du CNRS et a travaillé au laboratoire « Génomique fonctionnelle, comportements et pathologies » du CNRS, à Marseille. Il mène aujourd’hui ses recherches au sein du laboratoire de génétique médicale de l’Inserm. Ses travaux sur la découverte de gènes liés à des comportements lui ont valu le prix Theodosius Dobzhansky, aux États-Unis.

    J’avais d’ailleurs vu il y a quelques années une étude fort intéressante de deux chercheurs en Scandinavie qui avaient la même conclusion.

    Si ma mémoire est bonne, ils avaient remarqué que les jeunes filles portaient la mémoire traumatique d’événements marquants, quand ceux-ci leur arrivaient principalement avant la puberté, et que l’information était transmise sur 3 générations parfois 4 (si le traumatisme était très fort).

    Quant aux garçons, c’était la période de la puberté qui était déterminante, et de même, l’information était encodée quelque part dans le génome et transmise à la descendance sur 3 ou 4 générations.

    Si je me souviens toujours bien, ils avaient étudié le cas d’une femme en surpoids dont les ancêtres avaient souffert de famine. Son corps était ainsi programmé pour garder et optimiser la nourriture même si elle avait suffisamment à manger !

    Regardez aussi la tribu des Apaches dont Geronimo était un grand leader. A leur grande époque, avant d’être intégrés de force dans la société américaine et que leur mode de vie soit totalement remis en question, les Apaches avaient une endurance à toute épreuve.

    Ils parcouraient des kilomètres par jour, telles des gazelles sous un soleil de plomb, dans un milieu désertique, avec très peu d’eau (durant leurs expéditions, ils tiraient principalement leur eau grâce aux plantes du désert qu’ils connaissaient très bien). Ils n’avaient bien souvent qu’un peu de viande séchée comme nourriture pour plusieurs jours.

    Mais cela ne les empêchaient pas de parcourir des distances incroyables ! Cela faisait d’ailleurs parti du rite d’initiation des jeunes hommes en plus de la quête de vision de leur animal de pouvoir…

    Aujourd’hui, ils n’ont plus du tout ce mode de vie très rude et leur corps a malgré tout gardé la mémoire d’un métabolisme ultra performant, optimisant la moindre calorie ingérée. Résultat : leurs descendants sont TOUS en surpoids ou pire : obèses !

     

    Observez votre famille et observez-vous

     

    Nous sommes le fruit de 2 guerres mondiales, la plus vieille remontant à seulement 100 ans. Nos arrière-grands parents ont fait cette guerre, beaucoup y sont morts tragiquement. Nos grands parents ont connu cette guerre dans l’enfance, traversé des périodes violentes, dures, ont pu souffrir de la misère, de la faim être déracinés…

    La crise de 1929 est aussi passée par là et a pu laisser sa marque de faillite et de honte sur certaines lignées… Si vous êtes adulte aujourd’hui, vous êtes justement la 3ème ou 4ème génération.

    Peut-être sentez-vous encore dans vos tripes la peur des soldats au moment d’aller à l’assaut en 14 sous le vacarme tonitruant des bombes allemandes ? Peut-être, fondez-vous en larmes de manière inexpliquée devant les documentaires reparlant de ces deux terribles conflits mondiaux ?

    Peut-être avez-vous un ancêtre qui a souffert du gaz moutarde et qui en est mort après la guerre et que cela vous fait mal respirer sans raison ? Peut-être que certain(e)s de vos ancêtres se sont retrouvés orphelins ou veuves de guerre et que vous portez leur blessure d’abandon… Peut-être qu’un de vos ancêtres a fait faillite et de ce fait vous interdit inconsciemment de prospérer

    Tant de traumatismes jalonnent notre histoire de famille !

    Comment s’en libérer ?

     

    Pour avoir vécu cela dans ma chair, ce sont en tout cas des postulats passionnants à explorer et à libérer pour aller mieux et vivre notre vie enfin libérés de ces mémoires meurtries.

    Car elles font partie de notre histoire, mais elles ne sont pas notre vie biographique et pourtant, elles provoquent des résonances aujourd’hui.

    Vous êtes le fruit d’une histoire humaine venant du fond des âges et qui se perpétue depuis l’aube de l’humanité…

    Un proverbe africain dit : « pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient ».

    Au-delà de vos propres blessures émotionnelles biographiques, il y en a d’autres parfois inconscientes qui viennent alourdir votre sac et amplifient vos réactions dès lors qu’elles font écho avec votre vécu dans cette vie.

    Elles peuvent être issues de vos ancêtres et parfois même de vos vies antérieures (mémoires karmiques) qui vous ont laissé des schémas non résolus, des croyances, des traumatismes que vous pouvez retrouver dans votre vie actuelle afin de les dépasser, de vous libérer du cycle de répétition et d’évoluer.

    Il n’est pas rare que ces blessures tant familiales que karmiques soient du même registre (tiens comme par hasard, histoire d’en rajouter une couche) et se répondent pour mieux se faire entendre et vous faire progresser…

    Il m’arrive de tomber sur des mémoires karmiques ou familiales lors d’un soin chamanique mais parfois en thérapie PEAT !

    Il est donc intéressant de voir que nous pouvons aborder la problématique de vos émotions de bien des façons :

    Donc si vous souffrez de troubles émotionnels plus forts que vous, que vous puissiez (ou non) relier ces ressentis à un événement traumatique vécu dans votre famille, ils ne demandent qu’à être entendus et libérés.

    C’est sur cela que je vous invite à porter votre attention…

     

    Alors prêtez l’oreille, ressentez votre corps et vos émotions…

    Que vous disent vos ancêtres ?

    Remettre la Vie au centre

    Remettre la Vie au centre

    Alors que notre société traverse la plus grande crise qu’elle n’ait jamais connue, quelle attitude adopter ? Alors que l’Homme a tant détruit, ne serait-il pas temps de remettre la Vie au centre ? Comment y parvenir ? Voici 3 principes à suivre.

    lire plus
    Comment gérer ses émotions négatives ?

    Comment gérer ses émotions négatives ?

    Les émotions négatives dérangent beaucoup. Pourtant n’ont-elles pas une utilité ? Et la voie de la paix intérieure et de l’éveil ne serait-elle pas de les écouter, de les libérer puis de les rééquilibrer ? Suivez le guide…

    lire plus
    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Le lien entre argent et amour est difficile à faire. Oui, les scandales financiers et le capitalisme ne donnent ni une image positive de l’argent, ni n’évoquent l’amour. Pourtant, en libérant leur relation à l’argent, les participants de mon atelier transforment aussi leur relation à l’amour…

    lire plus

    Mary Mann : Catalyseur de transformation

     

    Thérapie  Et  Reconversion professionnelle en quête de sens "Orientation & Sens de Vie®"

    Pour vivre et concevoir le travail, autrement !

    Et être bien dans sa tête et dans son travail

    Je vis en Bretagne mais je travaille partout (grâce à internet) !

    Lieu-dit Le Léty  -  FR-56250 TREDION

    Tel : +33.(0)6 02 31 82 85

    mm[@]marymann.fr 

    • Thérapie brève (psychopraticienne) : Libération émotionnelle, régression et libération vies antérieures, libération mémoires transgénérationnelles (épigénétique), développement personnel et évolution de conscience
    • Orientation & Sens de Vie® : Bilan de compétences avec dimension spirituelle, pour reconversion professionnelle en quête de sens et alignée spirituellement
    • Atelier relation à l'argent (libération de votre histoire et de vos croyances limitantes pour aller vers la fluidité financière et un entrepreneuriat prospère)
    • Mudrâ thérapie : 1ère professeur et mudrâthérapeute en France, certifiée Sabrina Mesko, d'après l'enseignement de Yogi Bhajan - Art énergétique millénaire de bien-être et de développement personnel
    • Soin chamanique - chamanisme
    TRÉDION - TREFFLEAN - ELVEN - VANNES - MORBIHAN - BRETAGNE - FRANCE
      PAR SKYPE & ZOOM

    Futurs entrepreneurs : le 1er ingrédient du succès, c’est Vous !

    Futurs entrepreneurs : le 1er ingrédient du succès, c’est Vous !

    Mary Mann

    Mettez toutes les chances de votre côté !

    Avant de créer une entreprise, on pense souvent à tous les facteurs extérieurs : l’idée puis le juridique et la comptabilité, l’étude de marché… Mais on oublie que le 1er ingrédient du succès et sur lequel repose toute une entreprise : c’est NOUS ! Comment faire si on souffre de croyances auto-destructrices et auto-réalisatrices ? Comment mettre un maximum de chances de notre côté pour nous envoler vers le meilleur ?

    Ca y est, vous en avez assez du salariat ?
    Vous ne supportez plus le management Non collaboratif et de ne pas pouvoir exprimer vos talents et votre créativité ?

    Vous étouffez et avez besoin de voler de vos propres ailes, de vous sentir plus libre d’agir ?

    Soudain, votre esprit s’évade : mille idées s’allument dans votre tête, vous rêvez d’indépendance, d’organisation libre de votre temps de travail… et vous pensez à l’entrepreneuriat !

    Donc afin de mûrir votre projet, vous devenez boulimique d’informations pour vous bétonner et vous rassurer sur vos capacités…

     

    Tenter de maîtriser le sujet…

    Vous surfez sur google, vous vous jetez sur les réunions d’informations, sur les salons professionnels, en quête d’idées, de conseils de la part des gens qui ont essuyé les plâtres avant vous…

    Il y a d’ailleurs des tas d’interlocuteurs qui seront ravis de vous vendre leur savoir-faire dans le domaine juridique, comptable, financier, commercial, marketing, communication, site web, protection sociale etc.

    Certes, vous avez parfaitement raison de le faire. Toutes ces sources d’informations sont importantes : cela va vous permettre de clarifier votre projet et d’acquérir une culture de la gestion d’entreprise pour maximiser vos chances de succès.

    Mais ce n’est pas suffisant !

    Euuuh… Mais au fait, êtes-vous vraiment aligné ?

    Comment ça aligné ?

    Ben oui. J’entends par là : est-ce que votre projet est suffisamment en accord avec votre Etre pour y croire longtemps ? Pour qu’il s’intègre à votre vie ? Pour que vous y preniez du plaisir ?

    Pour y passer du temps, faire certains sacrifices car ça en vaudra la peine à vos yeux, faire front et tenir la barre quoiqu’il advienne…

    Non ?

    Alors passez votre chemin, vous vous découragerez tôt ou tard et vous vous serez fatigué pour rien.

    Mais comment découvrir son alignement professionnel ? Tiens, tiens… Voyez mon autre article sur la question.

    Par contre, si vous savez qu’avec votre projet, vous serez aligné professionnellement, vous pouvez continuer la lecture !

    Etes-vous bien aligné ?

    Le problème du grand Saut !

    Une fois que vous avez défini votre projet, amassé vos connaissances tel un petit mulot des champs, plusieurs options s’offrent à vous :

     

    Photo by Arnaud Boudou

    1- Soit vous savez parfaitement ce que vous faites, vous êtes le roi du business et vous réussissez tout ce que vous entreprenez !

    2- Soit vous avez toutes les compétences techniques, vous avez fait une école de gestion, des études de marketing, des stages, des sessions d’informations, mais comment dire… vous avez PEUR, PEUR, PEUR !

    Oui, vous ne savez pas pourquoi mais vous rêvez de passer à l’action et pourtant, vous tremblez comme une feuille !

    Tout vous parait une montagne !
    Vous pensez déjà au pire et à votre futur dépôt de bilan avant d’avoir commencé !

    Oh la la ! Rien qu’à l’idée de tout ce qu’il y a à faire et des futures difficultés vous êtes tétanisé !

    Vous vous sentez incapable soudain au pied du mur et vous vous dites « j’y vais, j’y vais pas… Bah, c’est trop dur, je mets ça dans un tiroir et je verrai si je m’en sens capable l’an prochain » mais l’année suivante rebelote et votre vie est un éternel rêve d’émancipation professionnelle… Comme dirait l’autre : y’a quelque chose qui coince…

    3- Soit enfin, dernier cas de figure, vous vous lancez dans l’aventure avec un certain aveuglement et un grain de folie au risque de vous ramasser en bas de la falaise comme un wingsuiter ayant oublié de déployer ses ailes !

    « Un entrepreneur est quelqu’un qui se jette d’une falaise tout en construisant un avion pendant la descente. » (Reid Hoffman).

    Sur quelles fondations allez-vous décoller ?

    Prêt pour le décollage ?

    Alors vous vous êtes reconnu ? Aussi, je m’adresse à tous ceux qui ne font pas partie de la catégorie 1 : en effet, n’est pas entrepreneur de manière innée ou serial entrepreneur, qui veut !

    Dans un premier temps, avant de se lancer, on a forcément une certaine appréhension, c’est normal (sauf si on fait partie de la catégorie 3 car on est le fils caché de Clovis Cornillac dans Les chevaliers du ciel)…

    Et on cherche souvent à se rassurer un maximum en amassant à l’extérieur de nous tout un tas de compétences, d’outils…

    On glane de plus en plus d’infos, on devient un peu plus expert sur comment ça se passe, on se rassure d’avoir assisté à toutes ces réunions d’informations, ces formations, ces stages…

    On empile patiemment et précautionneusement notre jeu de cartes en faisant attention au moindre courant d’air ! Et le jour où on se dit : « ça y est c’est bon ! » On se lance, on monte dans notre fusée pensant être fin prêt…

    Et PATATRA ! On n’avait pas vu que la base de décollage sur laquelle on avait monté notre si jolie fusée, notre fondation était vermoulue par les vers de l’auto sabotage !

    L’impact des croyances personnelles

    Car vous oubliez une chose ESSENTIELLE : la base de votre business, c’est VOUS !

    Le 1er ingrédient de votre succès, c’est VOUS !

    Et pour avoir l’énergie de vous lancer puis de tenir la barre de votre navire dans la tempête et avoir de l’endurance face à l’adversité, le 1er investissement à faire : il est à faire sur VOUS !

    Comment ferez-vous avec… ?

    Votre anxiété (vous arriverez à l’os après avoir rongé tous vos ongles et vous risquerez un ulcère).

    Votre tendance à la procrastination par peur de l’échec.

    Votre passif familial (Tu es nul ! t’arriveras jamais à rien dans la vie !).

    L’image que vous avez de vous (je suis encore plus nul ! Je suis incapable de réussir : je tournais à 6 de moyenne à l’école !) .

    Vos croyances sur la société et le monde (Quand on est une femme on ne peut pas réussir ! La vie c’est dangereux (la preuve : on meurt à la fin ;-)) ! On ne peut pas faire ce qu’on veut dans la vie ! Les autres vont m’arnaquer ! J’ai peur de ne pas m’en sortir et ne pas y arriver ! J’ai peur de me retrouver sans rien et de tout perdre !)

    ou encore les mésaventures de vos ancêtres (Ils ont connu la misère durant la guerre, la crise de 1929, ils ont toujours été ouvriers avec la conviction de ne pouvoir être à leur compte, ils ont fait faillite…)

    Tous ces conditionnements que vous avez en vous seront comme des programmes de fond qui vous saperont et vous prendront votre énergie, voire vous mèneront à l’échec (ben tu vois, j’te l’avais bien dit : t’es nul !).

    Ainsi, votre vie d’entrepreneur s’arrangera pour vous faire confirmer tout ce que la vie vous a fait croire sur vous et qui est gravé au fer rouge.

    C’est pourquoi je le répète :
    le premier ingrédient du succès
    et le 1er investissement à faire : il est sur vous !

    Ne soyez pas le même, soyez meilleur !

    Comment changer vos schémas négatifs et partir sur de bonnes bases ?

    Il est crucial de faire un travail sur vous afin d’alléger votre bagage émotionnel.

    Soit pour ne pas vous tirer dans les pattes vous-même, soit pour ne pas souffrir trop durement de certaines épreuves, ou encore faire fi des remarques acerbes des frileux et jaloux qui ne viseront qu’à vous décourager.

    Car il y a des tas de gens sur votre route (surtout dans votre entourage) qui seront les premiers à ne pas croire à votre business et se transformeront en mégère médisante juste pour cacher leurs propres angoisses et leur propre inconfort face à votre audace.

    Il est donc salutaire que toutes les problématiques :

    1. d’estime de soi, de valeur personnelle.
    2. d’auto sabotage.
    3. vos croyances limitantes.
    4. ou encore un deuil non fait pour un précédent échec.

    SOIENT  LI-BE-REES !

    Que ce soit grâce à la libération émotionnelle ou grâce aux mudrâs, grâce à mon process EVEIL, vous aurez de véritables alliés pour vous accompagner avant/pendant/après le démarrage de votre projet.

    Car quand on est entrepreneur, sachez qu’il faut être aussi tenace qu’un Pittbull et persistant comme un brise-glace. Il faut avoir du courage, avoir une certain aplomb, de l’assurance pour toujours aller de l’avant…

    Ainsi vous transformerez votre personnalité et vous vous donnerez les outils internes nécessaires à votre réussite ! Car on n’obtient jamais un résultat différent en agissant toujours de la même manière.

    Eh oui !

    La touche finale du parfait entrepreneur !

    Vous pourrez ensuite parfaire votre attitude d’entrepreneur en suivant mon atelier sur la relation à l’argent car transformer votre comportement face à l’argent et le pacifier va changer votre vie. Et je pèse mes mots pour l’avoir fait moi-même.

    En effet, nous sommes nombreux à souffrir de la peur du manque, à avoir du mal à fixer nos tarifs à notre juste valeur…

    Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, ceci est à mon sens, une étape INCONTOURNABLE pour vivre votre business plus sereinement en tant que personne audacieuse qui prend sa vie en main.

    Alors, prêt à mettre toutes les chances de votre côté pour vous lancer ?
    Remettre la Vie au centre

    Remettre la Vie au centre

    Alors que notre société traverse la plus grande crise qu’elle n’ait jamais connue, quelle attitude adopter ? Alors que l’Homme a tant détruit, ne serait-il pas temps de remettre la Vie au centre ? Comment y parvenir ? Voici 3 principes à suivre.

    lire plus
    Comment gérer ses émotions négatives ?

    Comment gérer ses émotions négatives ?

    Les émotions négatives dérangent beaucoup. Pourtant n’ont-elles pas une utilité ? Et la voie de la paix intérieure et de l’éveil ne serait-elle pas de les écouter, de les libérer puis de les rééquilibrer ? Suivez le guide…

    lire plus
    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Comment guérir sa relation à l’argent impacte aussi l’amour

    Le lien entre argent et amour est difficile à faire. Oui, les scandales financiers et le capitalisme ne donnent ni une image positive de l’argent, ni n’évoquent l’amour. Pourtant, en libérant leur relation à l’argent, les participants de mon atelier transforment aussi leur relation à l’amour…

    lire plus

    Mary Mann : Catalyseur de transformation

     

    Thérapie  Et  Reconversion professionnelle en quête de sens "Orientation & Sens de Vie®"

    Pour vivre et concevoir le travail, autrement !

    Et être bien dans sa tête et dans son travail

    Je vis en Bretagne mais je travaille partout (grâce à internet) !

    Lieu-dit Le Léty  -  FR-56250 TREDION

    Tel : +33.(0)6 02 31 82 85

    mm[@]marymann.fr 

    • Thérapie brève (psychopraticienne) : Libération émotionnelle, régression et libération vies antérieures, libération mémoires transgénérationnelles (épigénétique), développement personnel et évolution de conscience
    • Orientation & Sens de Vie® : Bilan de compétences avec dimension spirituelle, pour reconversion professionnelle en quête de sens et alignée spirituellement
    • Atelier relation à l'argent (libération de votre histoire et de vos croyances limitantes pour aller vers la fluidité financière et un entrepreneuriat prospère)
    • Mudrâ thérapie : 1ère professeur et mudrâthérapeute en France, certifiée Sabrina Mesko, d'après l'enseignement de Yogi Bhajan - Art énergétique millénaire de bien-être et de développement personnel
    • Soin chamanique - chamanisme
    TRÉDION - TREFFLEAN - ELVEN - VANNES - MORBIHAN - BRETAGNE - FRANCE
      PAR SKYPE & ZOOM

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.