Comment savoir qu’il faut faire autre chose de sa vie ?

Comment savoir qu’il faut faire autre chose de sa vie ?

steve-jobs-300x225«Quand j’avais 17 ans, j’ai lu une citation qui disait à peu près cela :

«Si vous vivez chaque jour comme si c’était votre dernier jour, vous ferez certainement les choses bien».

Cela m’a marqué et au cours des 33 dernières années je me suis regardé chaque matin dans un miroir en me posant la question: et si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie est-ce que je voudrais faire ce que je vais faire aujourd’hui ?

Et quand la réponse était non, je savais que je devais changer quelque chose» – Steve Jobs.

Ce dont nous avons faim

Ce dont nous avons faim

deepka-chopra-300x300« CE DONT NOUS AVONS LE PLUS FAIM, ce n’est pas la nourriture, l’argent, la réussite, le statut, la sécurité, le sexe, ni même l’amour du sexe opposé. Souvent, des gens ont obtenu tout cela et sont restés insatisfaits et même souvent encore plus insatisfaits qu’au début de leur carrière, quand ils n’avaient rien de cela.

La faim la plus profonde, dans la vie, est un secret qui n’est révélé que lorsque l’on est désireux de découvrir une partie cachée du soi.

Dans les anciennes traditions de sagesse, cette quête a été comparée à une plongée pour s’emparer de la perle la plus précieuse qui soit au monde (…).
La perle est aussi appelée l’essence, le souffle de Dieu, l’eau de vie, le nectar sacré (….), ce que nous appellerions simplement transformation (…).

Du point de vue humain, cela signifie changer la peur, l’agressivité, le doute, l’insécurité, la haine et la vacuité, en leur contraire. Peut-on réaliser cela véritablement ? Il y a une chose dont nous avons la certitude : la faim secrète qui ronge l’âme n’a rien à voir avec des choses extérieures comme l’argent, la position sociale et la sécurité.

C’est la personne intérieure qui meurt du désir que sa vie ait un sens, qui veut obstinément la fin de la souffrance, qui désire ardemment des réponses aux énigmes que sont l’amour, la mort, Dieu, l’âme, le bien et le mal.

Une vie superficielle ne répondra jamais à ces questions, ne satisfera pas les besoins qui nous poussent à les poser. Trouver les dimensions cachées en soi-même est le seul moyen d’apaiser sa faim la plus profonde. » – Deepak Chopra.

Ne cherchez pas… Vous êtes ici !

Ne cherchez pas… Vous êtes ici !

Souvenons-nous de qui nous sommes…

 

« Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient » – Proverbe africain

 

 

humain photoC’est un peu comme en forêt ou en ville, vous savez le fameux plan avec marqué en rouge « Vous êtes ici ». Vous voyez ? La vie c’est pareil : pour cheminer en conscience, il faut déjà savoir où on est, d’où l’on part, et où on va. Je le répète car c’est important : il faut être conscient de où l’on est. Car dans toute expérience, il convient d’observer un phénomène dans son contexte afin de bien comprendre toutes les interactions et ce qui se passe, ce qui est en jeu. Nous sommes des humains et nous sommes sur Terre les amis ! Talaaa !

Quel que soit le miracle qui a permis notre existence. Je vais planter le décor tout de suite : nous sommes tous insignifiants dans l’univers. Je ne veux pas dire inutiles, je veux juste dire insignifiants et tout petits, si fragiles ! Notre vie tient à si peu de choses !

Il ne suffit pas de le comprendre intellectuellement, il faut l’intégrer. J’entends par là, le ressentir au niveau de votre corps, de chacune de vos cellules. Pour cela, j’ai eu envie de vous faire partager les propos de Carl Sagan, scientifique et astronome américain à l’origine du programme SETI, qui a vraiment saisi la quintessence de ce sentiment capital d’insignifiance. (suite…)

Top 5 des regrets des mourants

Top 5 des regrets des mourants

Portez un autre regard sur votre vie grâce à une infirmière australienne travaillant en service de soins palliatifs. Dans un livre paru fin 2011, elle a révélé quels étaient les regrets les plus courants des personnes en fin de vie…

Bronnie Ware est infirmière depuis plusieurs années et vient en aide aux malades en soins palliatifs. Elle a accompagné des patients lors des 12 dernières semaines de leur vie. Pendant de longs mois, elle a minutieusement transcrit dans un blog les regrets qu’ils éprouvaient à l’approche de la mort et en a fait un livre qu’elle a simplement intitulé « Le top 5 des regrets du mourant ».

Elle y évoque notamment la remarquable clairvoyance de ses patients avant de mourir, et nous transmet un peu de leur sagesse. Voici les 5 regrets les plus cités au cours des nombreuses années qu’elle a passées à leurs côtés.

(suite…)

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.